Stationnement, transport et mobilité

Idéalement situé, le projet urbain des Cherpines vise à promouvoir la mobilité douce.

Directement relié à des pistes cyclables en direction de la ville ou de la plaine agricole, le quartier sera également bien desservi en transports publics. Un bus le dessert sur sa bordure (ligne 23), auquel s’ajoutera, en 2021, le prolongement de la ligne 15 du tramway en direction de Saint-Julien.

Un réseau donnant la priorité à la mobilité douce parcourra l’ensemble du quartier. Ce dernier sera ainsi connecté au Mail 2000 de Plan-les-Ouates, à l’espace de renaturation de l’Aire et aux chemins de la campagne voisine. Il permettra de former des zones de rencontre et des aires piétonnes.

La configuration et la situation du quartier fait que les places de stationnement pour voitures seront limitées et des moyens alternatifs offerts aux habitants (autopartage, covoiturage…). Le vélo sera fortement favorisé avec trois places pour les vélos par logement et des locaux sécurisés.

La commune de Plan-les-Ouates milite auprès du canton pour limiter fortement la circulation automobile au sein et aux abords du quartier. Elle a ainsi fait réaliser une étude par le bureau CITEC pour proposer de nouvelles solutions permettant de limiter le trafic avec notamment la baisse du nombre de stationnement pour les voitures, des offres d’auto-partage, des solutions de livraison de courses à domicile, des facilités d’abonnement aux TPG, l’étude d’une télécabine entre les Cherpines et l’aéroport et enfin, à plus long terme, la possibilité d’une desserte ferroviaire par une extension du CEVA vers les Cherpines et Bernex.

Les communes de Confignon et de Plan-les-Ouates ont signé le 13 novembre 2017  une convention avec le Canton permettant de phaser le développement de l’urbanisation dans le temps en fonction de l’arrivée effective des différentes mesures de transport attendues : tramway, bus, télécabine, train. Le texte de la convention est disponible en Pdf en cliquant sur le lien ci-contre.