La mobilité douce au cœur du développement des Cherpines

Stationnement, transport et mobilité

Favoriser la mobilité douce et les transports publics

Idéalement situé entre campagne et centres urbains existants, le projet urbain des Cherpines vise à promouvoir la mobilité douce grâce à un réseau qui parcourra l’ensemble du quartier et le connectera aux quartiers avoisinants. Il permettra également de former des zones de rencontre et des aires piétonnes. Les Cherpines seront ainsi reliées au Mail 2000 de Plan-les-Ouates, aux bords de l’Aire et aux chemins de la campagne voisine.

Directement relié à des pistes cyclables en direction de la ville ou de la plaine agricole, le quartier sera également bien desservi en transports publics. Un bus le dessert sur sa bordure (ligne 22), auquel s’ajoutera le prolongement de la ligne 15 du tramway en direction de Saint-Julien avec deux arrêts prévus dans le quartier : le premier en bordure du quartier du Rolliet auprès de la route de Base, le second au cœur de la place des Cherpines. Les travaux du tramway ont démarré en ce début d’année 2021, avec le premier tronçon jusqu’à la ZIPLO prévu pour 2023. Le Plan cantonal d’action des transports collectif (2020-2024) prévoit également une future desserte du quartier par les bus 42 et 27.

Un stationnement réduit

La configuration et la situation du quartier auront pour conséquence la limitation des places de stationnement pour voitures au profit de moyens alternatifs offerts aux habitants (autopartage, covoiturage…). Le vélo sera fortement favorisé avec trois places pour les vélos par logement et des locaux sécurisés.

La commune de Plan-les-Ouates milite auprès du canton pour limiter fortement la circulation automobile au sein et aux abords du quartier. Elle a ainsi fait réaliser une étude par le bureau CITEC pour proposer de nouvelles solutions permettant de réduire le trafic. Parallèlement à la baisse du nombre de places de stationnement pour voitures, des offres d’auto-partage, des solutions de livraison de courses à domicile et des facilités d’abonnement aux TPG seront mises en place. A plus long terme, la possibilité d’une desserte ferroviaire par une extension du CEVA vers les Cherpines et Bernex est à l’étude.

Les communes de Confignon et de Plan-les-Ouates ont signé le 13 novembre 2017  une convention avec le Canton (disponible en PDF ci-contre) permettant de phaser le développement de l’urbanisation dans le temps en fonction de l’arrivée effective des différentes mesures de transport attendues : tramway, bus, train.

Le Grand Conseil ayant, au printemps 2019, refusé d’entrer en matière sur le projet de loi destiné à étudier la faisabilité d’une ligne de transport par télécabine entre les Cherpines et l’aéroport, le Canton étudie actuellement les possibilités de trouver un système de transport alternatif permettant de répondre aux mêmes objectifs, à savoir la réalisation d’une tangentielle entre ces pôles importants en évitant le centre-ville.